Agenda

Journée Richard Quincerot 2018

Les ailes du désir ou les mirages de la densification
Mardi 11 septembre 2018 de 09:00 à 17:15

Inscription obligatoire, jusqu’au 5 septembre, via le formulaire: https://jrq.typeform.com/to/jAZwrg

La JRQ 2018 est centrée sur la densification des zones à bâtir. Cet objectif découle directement de la révision de la loi sur l’aménagement du territoire, que le peuple suisse a soutenue par voie de référendum en mars 2013. Il procède de la volonté de contenir l’urbanisation et de lutter contre le mitage du territoire afin de préserver la ressource sol.
Plusieurs réflexions portent aujourd’hui sur la justification de cet objectif. Pour l’Office fédéral du développement territorial (ARE), par exemple, la densification ne se discute pas. Elle est un impératif impliquant un changement de paradigme. Des journées d’étude sont consacrées dans les milieux professionnels pour présenter des exemples de bonnes pratiques. Mais, à l’inverse, très peu de scènes sont offertes en Suisse pour traiter de la faisabilité et des conditions de la densification, des difficultés auxquelles les autorités locales en charge de sa mise en œuvre sont confrontées, voire des effets pervers qu’elle induit. Pourtant, dans plusieurs publications Richard Quincerot montrait que la densification contribue à l’étalement urbain et que ces deux mécanismes relèvent d’une même logique. Il déplorait alors l’absence de débats politiques et la faiblesse des prises de position face à une densification qui génère gagnants et perdants.
La JRQ 2018 vise à mettre la densification en question. A partir du regard historique porté sur les origines, le développement et les spécificités de la forme urbaine suisse, le but est d’interroger les limites de la densification, ses effets sociaux, économiques, territoriaux et ses enjeux en termes de mise en œuvre. Le débat portera également sur les éventuelles alternatives à la densification.

Inscription jusqu’au 5 septembre, via le formulaire: https://jrq.typeform.com/to/jAZwrg. Tarif : 50 CHF /  étudiants, AVS et chômeurs: 25 CHF. La finance, à régler sur place, couvre le repas et les pauses.